I. Introduction

Un algorithme est une règle, il s'exprime par une suite ordonnée de directives composée d'actions et de décisions qu'il faut exécuter en séquence suivant un enchaînement strict pour accomplir une Tache donnée, conforme à un cahier des charges.

Dans un automatisme, la succession des tâches logiques constituent l'algorithme de sa fonction globale.

L'algorigramme reproduit dans un langage graphique normalisé tous les cheminements du raisonnement logique qui détermine la composition de l'algorithme.

II. Structures algorithmiques

Symbole Désignation
Image non disponible Sous programme - Portion de programme considéré comme une simple opération.
Image non disponible Entrée - Sortie Mise à disposition d'une information à traiter ou enregistrement d'une information traitée.
Image non disponible Préparation - Opération qui détermine partiellement ou complètement la voie à suivre dans un embranchement ou un sous programme.
Image non disponible Embranchement - Exploitation de conditions variables impliquant le choix d'une voie parmi plusieurs.
Image non disponible Début, fin ou interruption d'un organigramme, point de contrôle, etc...
Image non disponible Opération ou groupe d'opérations sur des données, instructions, etc..., ou opération pour laquelle il n'existe aucun symbole normalisé.

II-A. Sens conventionnel des liaisons

Le sens général des lignes de liaison doit être :
  • de haut en bas
  • de gauche à droite

II-B. Deux exemples de structures algorithmiques

Premier exemple

C'est la maman d'Oscar qui l'appelle et qui lui dit :
Oscar cours vite à l'épicerie, achète moi un pain de beurre, prend de l'argent dans mon porte monnaie, habille toi bien parce qu'il fait froid.

Si on crée une application en fonction du cahier des charges à notre disposition, et ceci sans créer l' algorigramme, il va s'ensuivre ce qui suit :

Image non disponible Oscar va à l'épicerie, demande du beurre,
traitement conditionnel1(Tc1)à t'il de l'argent ?
, non, pas d'argent,
alors il retourne chercher l'argent,
traitement conditionnel1(Tc1), à t'il de l'argent ?
oui, alors il prend le beurre, (T2c2) est il habillé ?
, non, retour à la maison On recommence, s'habiller,
aller à l'épicerie, premier Tc, réponse oui, deuxième Tc, réponse oui, retour à la maison et donner beurre à maman. FIN

Cela peut paraître cousu de fil blanc pour certains, pourtant combien de fois à t'il fallut reprendre un programme tout simplement parce que l'on avait oublié une étiquette, une feuille, ou une réponse à un message d'erreur.

Ce petit exemple veut vous montrer q'un programme est une suite logique d'événement qui s'enchaîne les uns aux autres comme un maillon d'une chaîne de vélo, et que, s'il manque un maillon, ou si le maillon n' est pas à sa place, et bien la chaîne déraille.

Deuxième exemple :

Cela se passe de commentaires

Image non disponible

Prochain tutoriel :

Le créateur de menus